Votre assurance-vie est en danger

Simone Wapler – La Stratégie de Simone Wapler

« Le monde est au bord du gouffre par la faute d’un système irresponsable« , déclarait le Premier ministre François Fillon en 2008. Cinq ans après, nous basculons dans ce même gouffre par la faute de la politique de ces gouvernants.

Qui viendra au secours des Etats en perdition dans cette crise ?

Pas les banques : elles n’ont pas réussi à se refaire une santé. Alors qui paiera ?

Il n’y a plus possibilité de repêchage. Les politiques économiques menées depuis trois ans aux Etats-Unis et en Europe vont entraîner la faillite complète des Etats.

Dans une tribune publiée en août 2011 dans Les Echos, l’économiste Kenneth Rogoff était le premier à le reconnaître : « le vrai problème n’est autre que l’endettement catastrophique qui touche l’économie à l’échelle mondiale« .

Si seulement c’était si simple !

L’endettement est catastrophique, les défauts de paiement se généralisent et les Etats font faillite. Et alors, qu’est-ce que cela change?

Le hic, c’est que tout est étroitement lié. La faillite de l’Etat. Nos épargnes. Nos retraites. Nos économies. Notre niveau de vie. Tout cela sera profondément affecté par la débâcle qui ne cesse de s’étendre. Et pour beaucoup de gens, les conséquences seront dramatiques.

Des milliards d’euros d’épargne privée disparaîtront. Les personnes âgées verront leurs retraites si diminuées qu’ils devront s’en remettre à la bonne volonté — et surtout au porte-monnaie — de leurs enfants pour ne pas finir à la soupe populaire. Et que dire de leurs propres enfants ? Ils n’auront même plus, pour la plupart, de travail ou de source de revenu fixe.

Ne comptez plus sur les autorités pour utiliser les leviers traditionnels pour maîtriser l’inflation dans les années à venir : les commandes ne répondront plus.

Très peu de solutions resteront alors sur la table : la ruine, la guerre… ou bien encore réquisitionner votre épargne, celle qui est gentiment blottie dans vos contrats d’assurance-vie.

Les défauts de paiement ont déjà commencé en Islande, en Irlande, au Portugal, en Grèce, en Espagne… A quand le tour de la France ?