L’Allemagne se met aussi à bannir le cash

Sous couvert des arguments classiques de lutte contre le terrorisme ou le blanchiment, l’Allemagne se préparerait-elle à contrer une panique bancaire ? (Article de Simone Wapler)

Ça y est : les Allemands aussi en veulent au cash. Peut-être est-ce cette note de Bloomberg* intitulée « Instaurer un futur sans cash » les a réveillés.

Quelques jours plus tard, le Handelsblatt, dans un article intitulé « La mort du cash »se fait l’écho de la proposition des sociaux démocrates allemands de limiter les transactions en espèces à 5 000 € et de supprimer le billet de 500 €.

Vous connaissez maintenant la musique : il s’agit bien sûr de lutter contre le terrorisme et le blanchiment.

En revanche, pas un mot sur les taux négatifs imposés par Mario Draghi à la Banque centrale européenne. Pourtant, pour échapper à ces taux punitifs que les banques commerciales commencent à répercuter sur leurs clients, quoi de mieux que le cash ? Le supprimer permet d’enfermer les gens … pour mieux les tondre.

En plus, Deutsche Bank, le monstre trop-gros-pour-faire-faillite (et donc trop gros pour exister) donne récemment des signes de faiblesse. Une société sans cash permet d’éviter toute panique bancaire et toute fuite hors du système.

Source Zerohedge*

Le vrai danger est-il le terrorisme et le blanchiment ou est-il la stabilité du système bancaire ?

 

 

*Sources :

Zerhedge http://www.zerohedge.com/news/2016-02-03/it-time-panic-about-deutsche-bank 

Bloomberg https://www.bloomberg.com/view/articles/2016-01-31/bring-on-the-cashless-future