L’Allemagne se met aussi à bannir le cash

Sous couvert des arguments classiques de lutte contre le terrorisme ou le blanchiment, l’Allemagne se préparerait-elle à contrer une panique bancaire ?

Ça y est : les Allemands aussi en veulent au cash. Peut-être est-ce cette note de Bloomberg intitulée « Instaurer un futur sans cash » les a réveillés.

Quelques jours plus tard, le Handelsblatt, dans un article intitulé « La mort du cash »se fait l’écho de la proposition des sociaux démocrates allemands de limiter les transactions en espèces à 5 000 € et de supprimer le billet de 500 €.

Vous connaissez maintenant la musique : il s’agit bien sûr de lutter contre le terrorisme et le blanchiment.

En revanche, pas un mot sur les taux négatifs imposés par Mario Draghi à la Banque centrale européenne. Pourtant, pour échapper à ces taux punitifs que les banques commerciales commencent à répercuter sur leurs clients, quoi de mieux que le cash ? Le supprimer permet d’enfermer les gens … pour mieux les tondre.

En plus, Deutsche Bank, le monstre trop-gros-pour-faire-faillite (et donc trop gros pour exister) donne récemment des signes de faiblesse. Une société sans cash permet d’éviter toute panique bancaire et toute fuite hors du système.

Source Zerohedge

Le vrai danger est-il le terrorisme et le blanchiment ou est-il la stabilité du système bancaire ?