555 millions d’euros de gain d’un côté mais 19 milliards d’euros de pertes de l’autre

La BCE a gagné 555 M euros grâce à ses titres grecs en 2012, L’Agefi
Bankia va afficher des pertes de plus de 19 Mds euros, Financial Times

On nous fait croire que la Banque centrale européenne gagne de l’argent car elle a touché des intérêts. Mais le principal ? Comparez les intérêts perçus en un an par la BCE et les pertes de Bankia…

Nous sommes toujours dans la grande course à qui va arriver à la case faillite en premier : l’Italie, l’Espagne, la France, le Japon ?

Faites vos jeux… Rien ne va plus !

Très intéressante réflexion de Charles Gave sur la monnaie, l’or, les actions.

Le livret A ou la destruction lente et insidieuse de votre pouvoir d’achat

Simone Wapler – La Stratégie de Simone Wapler

C’est un paradoxe de longue date : si le gouvernement est une cigale, les Français sont des fourmis. Avec 15,5% de leurs revenus épargnés, les Français font figure d’exception. A titre d’exemple, le taux d’épargne est de 5% environ au Royaume-Uni, suite à la crise financière. C’est simple, à fin 2010, l’épargne des Français représentait environ 4 000 milliards d’euros, soit plus de deux fois la dette publique de la France.

Le placement le plus plébiscité est le Livret A. Le problème, c’est que notre vénérable Livret n’est de loin pas aussi sûr que se l’imaginent les 60 millions de Français qui en possèdent un.

C’est ce que nous prouve Valentin Petkantchin, de l’Institut Molinari, dans un article pour le site 24h Gold. Son propos est direct et clair : cessons de croire que le Livret A est une valeur refuge. En fait, c’est même tout le contraire — il détruit votre pouvoir d’achat au lieu de le préserver.

Mais on a augmenté les plafonds, me direz-vous, et le taux du Livret A a été augmenté l’an dernier, pour passer à 2,25%. Sauf que cette augmentation compense à peine l’inflation ! Selon les chiffres publiés par l’INSEE en juin 2012, en un an, l’indice des prix à la consommation a augmenté de 1,9% — ce qui vous donne en fait un rendement royal de… 0,35% sur votre épargne.

Selon Valentin Petkantchin, « pour bien tenir compte de l’ensemble de la situation, encore faut-il se demander quelle pourrait être l’augmentation future des prix. En effet, c’est elle qui se révèle pertinente pour des épargnants dont le but est de préserver dans le futur le pouvoir d’achat des montants épargnés et disponibles à être placés aujourd’hui« .

M. Petkantchin poursuit en indiquant que tant les prix à la production que les prix à la consommation sont dans une tendance haussière ; par ailleurs, explique-t-il, la création monétaire à laquelle se livre la BCE dilue la valeur — et donc le pouvoir d’achat — de chaque euro en circulation.

« En matière de Livret A« , déclare encore Valentin Petkantchin, « ne faudrait-il pas plutôt parler de ‘prélèvement’ opéré par l’Etat grâce à l’inflation que de rendement ? Et les Français accepteraient-il de perdre ainsi du pouvoir d’achat s’ils découvraient que la garantie des dépôts offerte par l’Etat lui-même n’est peut-être qu’un leurre ? »

Au vu de toutes ces données, vous comprendrez aisément pourquoi la note de la France a été dégradée. Et cela pourrait entraîner des conséquences terribles que les Français ne veulent pas voir aujourd’hui.

Agissez avant qu’il soit trop tard.