Comment ça, la Fed ne veut plus imprimer de dollars ?

Choc hier 20 février 2013 : la Fed a fait savoir qu’elle pourrait arrêter d’imprimer des dollars. La cataracte du QE3 infini qui déverse 85 Mds$ de liquidité par mois sur les marchés actions pourrait ne plus être … infinie.

Les marchés actions et l’or sont allés au tapis.

Pourtant la Fed n’arrêtera pas d’imprimer. Elle ne le peut plus, et l’or, la relique barbare, n’a pas dit son dernier mot.

Récemment deux voix prestigieuses – Martin Wolf et Adair Turner – se sont élevées pour que la planche à billets serve à financer le déficit, c’est à dire l’accroissement de la dette et non plus simplement les rachats de vieilles dettes.

Toute hausse des taux d’intérêt aggrave les déficits et les finances publiques des pays développés. Le stock de dette augmente… La croissance n’est toujours pas là…

Le chemin de la facilité sera choisi par ceux qui nous ont emmenés jusque-là. Le demi-tour n’est plus possible. La création monétaire se poursuivra sous une autre forme, une autre appellation, d’autres simagrées qui feront à nouveau, un temps, illusion.

L’or n’est donc pas fondamentalement mort.