Rumeur de dégradation de la note française

La route de la faillite est longue, large et en pente douce.

L’agence de notation Moody’s a averti qu’elle allait dégrader la note de la France vendredi 19 septembre après la fermeture des marchés (faisant suite à Standard & Poor’s).

Le gouvernement nie avoir reçu toute information.

Est-ce grave ? À ce stade pas encore. Tant que la dette française est acceptable par les « zinzins » (les investisseurs institutionnels, assureurs et fonds de pension) cela ne change pas grand-chose. Or la note AA ou Aa2 est toujours zinzin-compatible.

Cependant cela peut exciter les spéculateurs, les grandes dents de la Finance Sans Visage qui n’ont pas peur des Sans-Dents.

Pour le moment, les rendements des obligations françaises à 10 ans ne s’envolent pas.

http://www.bloomberg.com/quote/GFRN10:IND

Le rendement, c’est le taux sur  le marché secondaire (le marché de l’occasion). Reste maintenant à savoir comment se passera la prochaine émission obligataire du jeudi 2 octobre.