Perte historique pour PSA

PSA va enregistrer une perte historique en 2012, Les Echos
http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/auto-transport/actu/0202554173832-psa-peugeot-citroen-s-oriente-vers-une-perte-comptable-historique-536635.php
L’État est venu au secours d’une industrie qui déjà avant la crise donnait des signes d’essoufflement. Les constructeurs français perdaient des parts de marché. Pourquoi faut-il subventionner un secteur en difficulté empêchant ainsi de l’argent de se diriger vers des endroits plus sains, pourquoi faut-il arroser le désert? De nombreuses entreprises gagnent de l’argent malgré la crise.

La prime à la casse d’un montant de 1 000 € a été instauré fin 2008, s’est arrêtée fin 2010 et a coûté 1 Md€ aux contribuables. A cela, s’ajoutait un système de bonus-malus écologique qui nous a coûté 1,2 Md€. Ces 2,2 Mds€ ont été prélevés sur la richesse collective et n’ont pas aidé l’industrie automobile à surmonter ses difficultés.

A cela la réponse habituelle des défendeurs de l’interventionnisme public est « on n’en a pas assez fait ». Variante : « sans, c’eut été pire ».

Le keynésianisme et l’interventionnisme ont de beaux jours devant eux. Pas un éditorial dans la presse du jour pour rappeler que la prime à la casse n’empêchera pas la casse.