Moody’s évite de dégrader la dette de la France

Petit répit sur la longue route vers la faillite. Finalement l’agence de notation Moody’s a indiqué qu’elle ne tirerait pas sur l’ambulance du malade France et maintient sa note de crédit.

« Les niveaux de popularité historiquement faibles du gouvernement reflètent les pressions auxquels il est soumis », estime l’agence qui semble croire que le peuple français met ainsi l’épée dans les reins du gouvernement pour les fameuses réformes. Par ailleurs, Moody’s estime que le fardeau de la dette est soutenable.

Les agences de notation s’étaient révélées inefficaces en 2007-2008 en continuant à accorder de bonnes notes à des produits structurés quelques mois avant leur effondrement.

Le fardeau de la dette n’est soutenable que parce que les taux d’intérêt sont manipulés à la baisse et que l’Allemagne consent aux manœuvres de Mario Draghi qui consistent à transformer la Banque centrale européenne en bad bank de toutes les créances pourries des banques commerciales.