Déficit : Berlin s’exaspère des dérapages français

Le titre du Figaro est repris par les tweeters. Ce n’est pas bon signe pour l’accueil réservé à la France par le Haut conseil des finances lors de la réunion de l’Europe de à Milan.

Charles Gave, Bernard Attali : les avertissements se multiplient. Les taux d’intérêts et les CDS (assurances sur la dette française) restent calmes… pour le moment.

En une semaine, l’OAT à dix ans a vu son rendement passer de 1,265% à 1,371% pas de quoi crier au loup mais une hausse de plus de 8% en une semaine pour de l’obligataire c’est quand même significatif. Il ne faudrait pas oublier que c’est « sensible » ces petites bêtes là. La « sensibilité » d’une obligation est l’effet d’une petite variation d’intérêt sur le prix. Plus les taux sont bas, plus les obligations deviennent « sensibles » : une faible variation de taux (de 1,5% à 2%, par exemple ce qui ne fait que 0,5% de différence) se traduit par une très forte variation de prix.

Les adjudications d’OAT ont lieu le premier jeudi du mois à 10h50. RV le jeudi 2 octobre, donc.