Bientôt, il ne nous restera plus que « l’impôt sur les os »

Trop de redistribution tue la redistribution

Dans un article publié dans le journal de référence Econometrica (« Income Maintenance and Labor Force Participation »), l’économiste mondialement reconnu de l’INSEE Guy Laroque a estimé en 2005 que les taux d’imposition en France sont tels que l’Etat « extrait déjà le montant maximum de recettes fiscales de la population.» Autrement dit, augmenter les taux d’imposition ne procurerait pas substantiellement plus de recettes fiscales et serait donc inefficient, quelles que soient les préférences sociales en matière de redistribution.

….

« A partir d’un certain stade, trop de redistribution tue la redistribution, et il semblerait que la France ait atteint ce stade. Cela pose un problème pour le gouvernement socialiste actuel, qui a affirmé vouloir redistribuer davantage ».

Pouvez-vous faire confiance à votre banque ?


Ce que vous y trouverez

En 2008 et 2011, les États ont sauvé les banques et vice versa. Chypre a tout changé et en cas de besoin, l’État se servira directement dans vos dépôts bancaires soit pour se renflouer soit pour renflouer une banque « trop grosse pour faire faillite ». Quelles sont les banques les plus fiables, comment les reconnaître avec des ratios simples et comment « débancariser » votre épargne sont les thèmes de ce livre.

Acheter ce livre sur Amazon

Main basse sur votre argent


Ce que vous y trouverez

Ce livre est sorti en 2013 et a été écrit avant les confiscations des dépôts bancaires à Chypre puis des assurances vie en Pologne. Avant de se résoudre à la faillite, l’État utilisera tous les moyens possibles pour se renflouer avec l’épargne privée, votre argent : dépôts bancaires, livret A, assurances-vie, emprunts forcés,…. Il est bon de connaître les mécanismes de nationalisation sauvage de votre épargne pour s’en prémunir autant que faire se peut.

Acheter ce livre sur Amazon

Pourquoi la France va faire faillite


Ce que vous y trouverez

Toutes les motivations des États pour s’approprier la monnaie et la manipuler. Les trois premiers chapitres sont absolument passionnants. Vous y constaterez que Goldman Sachs est un Mickey Mouse à côté des Médicis en leur temps. Le lien entre banque, pouvoir et État est une constante historique. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les despotes n’étaient pas si dispendieux comparés aux États providence.

Acheter ce livre sur Amazon