Bientôt, il ne nous restera plus que « l’impôt sur les os »

Trop de redistribution tue la redistribution

Dans un article publié dans le journal de référence Econometrica (« Income Maintenance and Labor Force Participation »), l’économiste mondialement reconnu de l’INSEE Guy Laroque a estimé en 2005 que les taux d’imposition en France sont tels que l’Etat « extrait déjà le montant maximum de recettes fiscales de la population.» Autrement dit, augmenter les taux d’imposition ne procurerait pas substantiellement plus de recettes fiscales et serait donc inefficient, quelles que soient les préférences sociales en matière de redistribution.

….

« A partir d’un certain stade, trop de redistribution tue la redistribution, et il semblerait que la France ait atteint ce stade. Cela pose un problème pour le gouvernement socialiste actuel, qui a affirmé vouloir redistribuer davantage ».