Au secours : les taux sont négatifs !

Le marché nous envoie un signal très étrange que la plupart des commentateurs passent sous silence : les taux d’emprunt à court terme de l’Allemagne, de la Suisse et même (dans une moindre mesure) de la France sont devenus négatifs.

Ceci défie le bon-sens.

C’est la preuve éclatante que les banques sont toujours gravement malades.

Dans un système capitaliste le capital doit travailler. Des gens achètent du capital (en payant des intérêts) pour investir et créer de la richesse.

Des taux négatifs signifient que des gens qui ont du capital choisissent de payer un État pour que cette puissance publique conserve leur argent. Ils décident qu’ils renoncent à tout rendement. Pire : ils ne veulent même pas que cet argent traîne dans des banques sur un compte courant. C’est comme si vous, au lieu de laisser votre argent sur un compte en banque ou un livret vous alliez payer une location de coffre pour y mettre vos liasses de billets.

Pour éviter que vous soyez tentés comme les investisseurs  institutionnels de fuir les banques, on veut supprimer le cash, le meilleur moyen pour que vous restiez bancarisé …

 

Macintosh HD:Users:waplers:Desktop:eSSW:eSSW#510-0Cash.JPG